BLOG

Se faire recoller les oreilles grâce à une otoplastie

Se faire recoller les oreilles grâce à une otoplastie

Se faire recoller les oreilles grâce à une otoplastie

Les oreilles décollées, parfois trop proéminentes, sont souvent source de complexes dès le plus jeune âge. Elles sont considérées comme un défaut créant une disharmonie dans l’esthétique du visage. L’otoplastie ou chirurgie des oreilles décollées, est destinée à corriger les oreilles décollées liées à plusieurs types d’anomalies anatomiques :

  • Une hypertrophie du cartilage, qui crée une projection trop saillante ;
  • Un angle rétro-auriculaire plus important que la moyenne, entre l’oreille et le crâne, en moyenne l’angle est de 25° chez l’homme et 21° chez la femme ;
  • Un défaut de plicature du cartilage qui créé une absence de relief.

Qu’est-ce que l’otoplastie ? 

Êtes-vous concerné par l’otoplastie ?

L’otoplastie peut être réalisée chez l’enfant à partir de 7 ans, car il est nécessaire d’attendre le développement quasiment total de l’oreille. L’adulte peut être opéré à tout âge.

Comment se déroule l’opération ?

L’otoplastie est réalisée sous anesthésie locale ou générale pour des raisons de confort. L’intervention dure entre 1h et 1h30. Votre hospitalisation dure en moyenne une demi-journée à une journée et se fait en ambulatoire.

Quelles sont les suites opératoires de l’otoplastie ?

L’otoplastie ne génère pas de douleurs importantes. Votre Chirurgien Esthétique et Plastique vous prescrit des antalgiques usuels. Vous portez un pansement en casque pendant 24 heures, puis désinfectez localement les cicatrices pendant 2 semaines. Au bout de 10 jours, les fils vous sont retirés s’ils ne se sont pas naturellement résorbés. Pendant la nuit, vous devez porter un bandeau pendant deux mois.

Existe-t-il des risques opératoires ?

Certains risques liés à l’otoplastie existent et il est important de prendre la décision de cette intervention en connaissance de cause :

  • Un hématome formant un caillot de sang derrière l’oreille peut apparaître et nécessiter une seconde intervention sous anesthésie locale.
  • Une infection peut requérir un traitement quotidien local, voire une nouvelle intervention.
  • Une ’insensibilité des pavillons d’oreille peut apparaître et se prolonger durablement.
  • Une cicatrice élargie, appelée cicatrice chéloïde.

Certaines otoplasties sont prises en charge par l’Assurance Maladie. Pour plus de renseignements, prenez rendez-vous avec le Docteur Zwillinger.

Article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *