BLOG

L’usage du Botox® par la médecine esthétique

L’usage du Botox® par la médecine esthétique

L’usage du Botox® par la médecine esthétique

 

Qu’est-ce que le Botox® ? 

 

Le Botox® est l’une des appellations commerciales de la toxine botulique. Cette substance a pour effet de diminuer la contraction musculaire. Dès 1978, son utilisation thérapeutique fait ses preuves dans le traitement du strabisme chez l’enfant et d’autres pathologies oculaires. Elle s’étend ensuite à d’autres pathologies neurologiques, avant d’être employée en médecine esthétique dans les années 1990.

 

La toxine botulique est le traitement de médecine esthétique le plus courant. L’American Society for Aesthetic Plastic Surgery recense plus de 3 millions de patients aux Etats-Unis et plus de 80 000 actes ont été réalisés en France en 2015.

 

Quels sont les usages de la toxine botulique en médecine esthétique ? 

 

Votre Chirurgien Esthétique et Plastique utilise la toxine botulique pour traiter plusieurs zones.

 

Elle convient au traitement des rides d’expression, pour rajeunir votre visage harmonieusement :

  • Les rides du lion
  • Les rides du front
  • Les pattes d’oie
  • Les rides de la paupière inférieure
  • Les rides des lèvres
  • Les rides du nez
  • Les cordes cervicales

 

Il est également possible d’utiliser la toxine botulique pour réaliser un lifting des sourcils, pour atténuer les plis d’amertume au niveau de la bouche ou encore pour réduire la largeur des mâchoires.

 

L’hyperhidrose, aussi appelée hypersudation, peut être traitée grâce au Botox® qui bloque les transmissions nerveuses des glandes responsables de la sudation. Les injections de Botox® sont réalisées directement au niveau des aisselles et des mains, en fonction de votre cas.

 

Les traitements réalisés avec la toxine botulique présentent plusieurs avantages :

  • Sa rapidité d’action ;
  • Le peu d’effets secondaires ;
  • Son efficacité.

 

L’usage de la toxine botulique depuis les années 70 permet d’avoir un recul de plus de 40 ans dans le cadre de son utilisation thérapeutique.

 

Article suivant
Article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *