BLOG

Les excès, les loupés en chirurgie esthétique : comment les éviter?

L’actualité et les faits divers regorgent d’histoires de ratés de chirurgie esthétique, on y voit des horreurs, des visages boursouflés, tirés , pommettes grandioses, yeux de chats, paires d’implants mammaires prenant la moitié du buste, seins collés entre eux, implants fessiers qui se retournent et qui se baladent sous la fesse, injections de produits de comblement réalisant des infections, des boules, des déformations, des patientes se plaignant d’avoir le même nez retroussée que la voisine de la salle d’attente et l’aspect figé et trop lisse de certains visages “refaits”..

Les ratés de la chirurgie esthétique

awful plastic surgery

On se demande où est le naturel ?
Quelles sont les limites à ne pas franchir ?
Comprendre ce qui cloche ?
La faute aux patients impatients ou trop demandeurs?
ou aux chirurgiens qui n’écoutent pas et ne maîtrisent pas la technique ?

Comment être sur d’avoir un résultat naturel, qui ne choque pas en matière de chirurgie esthétique?

Mes réponses

1. Savoir écouter ses patients

Il me parait essentiel de prendre le temps d’écouter la vraie demande du patient, il faut mettre son ego de chirurgien de côté pour entendre le désir de l’autre, ça vous parait une évidence mais cela demande un vrai travail.
Ce n’est pas simple de savoir écouter, comprendre le besoin puis d’adapter la technique, celle que nous apprenons à la faculté de chirurgie plastique (qui est la plus standard, la plus simple, celle qui marche a tous les coups mais qui ne plait pas du tout tout le temps !). Entre les standards et l’exigence des patients, il faut savoir se remettre en question pour proposer le meilleur traitement adapté au patient, son physique, sa personnalité et à sa demande. Souvent le patient sait exactement ce qu’il veut et il a très souvent raison !

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut tout accepter. Il faut donner le meilleur de soi, de son expérience, de sa technique, de son talent, pour donner un aspect naturel à la personne en face de nous et donc il faut aussi savoir conseiller pour donner les limites du résultat. Le patient attend également un conseil éclairé de la part de son chirurgien, nous avons vu de milliers de cas similaires et nous connaissons les suites,  nous sommes donc capables de proposer un résultat qui sera satisfaisant.

2.  Donner un rendu naturel avec la chirurgie esthétique

Il ne faut surtout pas que le patient parte dans une quête de la perfection, aille trop loin jusqu’à une transformation extrême où les patients ne se reconnaissent plus. L’amélioration doit être nette dans le regard du patient et dans une moindre mesure dans celui du chirurgien, qui n’est pas là pour aimer son résultat (au sens subjectif) mais qui doit absolument le trouver naturel ! Voici tout l’enjeu de la chirurgie plastique c’est de retoucher légèrement des traits physiques sans que cela se voit ou soit flagrant.

En quelques mots :

L’amélioration doit être discrète
– Pas de spectacle
– Ce n’est pas de la magie ni de la transformation génétique 
– Le chirurgien plasticien est médecin, pas sorcier ni laborantin, mon cher patient

Pour terminer mon analyse de ce phénomène des excès en tout genre, je conclurai par une question et une mise en garde : Pourquoi en vouloir trop ? N’oubliez pas que revenir en arrière est très difficile ! Faire un peu puis ensuite faire un peu plus : retouche, reprise, mais ne faites pas trop et trop gros ou trop larges d’un coup ! Si tel est votre désir vous êtes prévenus, vous savez comment cela va finir :

excès chirurgie esthétique

Article suivant
Article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *